Open minded award since 2010

La Queer Palm est le prix LGBT+ du Festival de Cannes créé en 2010 par le journaliste Franck Finance-Madureira.

Chaque année un jury choisit de récompenser parmi les films sélectionnés au festival de Cannes et dans ses sections parallèles un court métrage et un long métrage traitant de thématiques ou de personnages LGBT+, féministes ou remettant en cause les normes de genre.

A partir de 2023, le Queer Palm Lab soutiendra chaque année 5 projets de premiers longs métrages venant du monde entier en leur offrant un mentorat d’une année et une résidence d’une dizaine de jours.

Lancement de l’appel à projets : début 2023.

Le Jury

© Christophe Archambault

Catherine Corsini РPr̩sidente du Jury

Réalisatrice (France)

Catherine Corsini débute dans le cinéma avec la volonté de devenir actrice et suit des cours de théâtre à Paris, avant de s’intéresser à l’écriture de scénario et à la réalisation. Son premier long métrage s’intitule Poker, un film policier avec Caroline Cellier et Pierre Arditi. C’est Interdit d’amour qui la relève au public avec Nathalie Richard en mère violente, qu’elle dirige de nouveau dans Les Amoureux, marquant sa première sélection d’un long-métrage au Festival de Cannes. Depuis, la réalisatrice a présenté 3 autres films à Cannes : La Répétition en 2001, Trois Mondes en 2012 et La Fracture en 2021, ce dernier ayant remporté la Queer Palm et l’Out d’Or du coup d’éclat artistique, en plus d’être nommé 6 fois aux César. Avant de présider la Queer Palm en 2022, elle a été présidente du jury du court-métrage à Cannes en 2004 et de la Caméra d’Or en 2016. Militante dans ses films comme au quotidien, la cinéaste s’est engagée tout au long de sa filmographie en faveur d’un cinéma queer, mais aussi contre les violences conjugales ou encore la xénophobie.

Djanis Bouzyani

Acteur (France)

Né à Nanterre, Djanis Bouzyani a suivi une formation de danseur à Paris et à Los Angeles et a travaillé à la direction artistique du Crazy Horse. Côté cinéma, il débute avec quelques figurations et dans L’Assaut de Julien Leclercq. En 2015, il écrit et réalise le court métrage Burqarnaque avec Hafsia Herzi. Sous la direction de l’actrice, il interprète le rôle de son meilleur ami dans son premier long métrage Tu mérites un amour en 2019. Après une apparition dans La Fracture de Catherine Corsini, il était dernièrement à l’affiche d’I Love America de Lisa Azuelos aux côtés de Sophie Marceau.

© Guillaume Thomas

Marilou Duponchel

Journaliste (France)

Marilou Duponchel est critique de cinéma aux Inrockuptibles et chez Trois Couleurs. Après une année passée au comité court métrage de la Semaine de la Critique, elle intègre pour l’année 2022 le comité long métrage. Elle est la co-autrice d’un essai sur le cinéma de Laurent Cantet, « Le Sens du collectif », paru cette année aux Editons Playlist Society. Elle était en décembre dernier membre du jury presse du festival du film des Arcs.

Stéphane Riethauser

Réalisateur (Suisse)

Stéphane Riethauser est né à Genève. Licencié en droit à l’Université de Genève. Enseignant, activiste LGBTQI, photographe, journaliste, traducteur et réalisateur. En 2007, il crée sa société de production Lambda Prod. Depuis 2009, il vit et travaille entre Berlin et la Suisse en tant que réalisateur et producteur indépendant. Son dernier film, Madame, a remporté de nombreux prix internationaux et a été nommé au Prix du Cinéma suisse 2020 comme meilleur documentaire.

© Camilo Agudelo

Paul Struthers

Producteur et programmateur (Australie)

Paul Struthers est un producteur, programmateur et consultant avec des racines écossaises, ghanéenne, américaine et australienne. Co-fondateur du collectif innovateur “ Programmers of Colour” qui fut lancé au Festival du film de Sundance 2019, Paul fut aussi directeur du Festival de Film de Mardi-gras avant de partir pour San Francisco en tant que directeur de la programmation du festival de Frameline entre 2017 et 2020. Il est membre de l’équipe de programmation de la section Films Internationaux du Festival du Film de Tribeca et est consultant pour la programmation du Festival du film de Sydney.

Longs métrages

S̩lection officielle РEn comp̩tition

Les Amandiers

de Valeria Bruni Tedeschi

Un an après avoir été dirigée par Catherine Corsini dans La Fracture, film récompensé par la Queer Palm et aux César, Valeria Bruni Tedeschi est de retour à Cannes en tant que réalisatrice. Dans la fin des années 80, Stella, Etienne et Adèle, tous âgés de 20 ans, ont pour objectif de rentrer dans la célèbre école créée par Patrice Chéreau et Pierre Romans au théâtre des Amandiers de Nanterre. Un tournant de leur vie se prépare, guidé par l’amour, le jeu, l’amitié mais aussi de leurs premières grandes tragédies.

© 2022 – Ad Vitam Production – Agat Films et Cie – Bibi Film TV – Arte France Cinéma

MADAME TCHAÏKOVSKI

de Kirill Serebrennikov

Après plusieurs passages à Cannes, dont Leto et La Fièvre de Petrov présentés en compétition officielle, le cinéaste russe Kirill Serebrennikov présente Madame Tchaïkovski, le biopic de Antonina Miliukova, une jeune femme aisée et brillante, qui a épousé le compositeur Piotr Tchaïkovski : un amour inconditionnel à sens unique…

Close

de Lukas Dhont

En 2018, le jeune réalisateur belge Lukas Dhont a tant marqué les esprits que le palmarès avec son premier long-métrage Girl, remportant la Queer Palm, la Caméra d’Or et le Prix d’Interprétation pour Viktor Polster à Un Certain Regard. Close aborde les questions de l’amitié et des responsabilités à travers l’amitié de deux garçons de 13 ans, Léo et Rémi, dont les liens sont rompus par un évènement impensable…

© Kris DEWITTE Menuet

PACIFICTION

de Albert Serra

Sur l’île de Tahiti, en Polynésie française, le Haut-Commissaire de la République De Roller, représentant de l’État Français, est un homme à l’écoute de la population dans les réceptions officielles comme les établissements interlopes. Une rumeur est grandissante : on aurait aperçu un sous-marin dont la présence fantomatique annoncerait une reprise des essais nucléaires français. Parmi ce casting international, Benoît Magimel, Sergi López, Marc Susini et Laura Poulvet.

S̩lection officielle РS̩ance sp̩ciale

RIPOSTE FEMINISTE

de Simon Depardon et Marie Perennès

Qu’elles soient de Brest, Saint-Etienne, Compiègne ou encore Marseille, elles ont toutes le même combat : vaincre le sexisme et le harcèlement de rue qu’elles subissent au quotidien et interpeller avec des collages de messages pour soutenir les victimes. C’est la comédienne Marina Foïs (La Fracture, Queer Palm 2022) qui prête sa voix au documentaire.

© Palmeraie et désert/France 2 cinéma 2022

S̩lection officielle РS̩ance de minuit

MOONAGE DAYDREAM

de Brett Morgen

Après avoir retracé les parcours de Robert Evans, Kurt Cobain ou encore Jane Goodall, Brett Morgen dresse un portrait inédit de David Bowie, dans un documentaire regroupant des milliers d’images jamais vues de performances du musicien.

Cannes première

DODO

de Panos H. Koutras

Un couple au bord de la ruine, s’apprêtent à célébrer le mariage de leur fille Sofia avec un riche héritier. Mais lorsqu’un dodo, animal ayant disparu depuis plus de 300 ans, fait son apparition, les frontières entre la raison et la folie deviennent floues… amenant à une situation hors de contrôle. En 2014, le réalisateur grec était en lice pour la Queer Palm avec Xenia, présenté à Un Certain Regard.

© Pyramides Films

IRMA VEP

de Olivier Assayas

D’après son propre film éponyme de 1996, le réalisateur Olivier Assayas présente une série à Cannes : on suit les aventures de Mira, star de cinéma désabusée par sa carrière et par une rupture récente, qui s’apprête à tourner dans le remake du classique français Les Vampires. Mais au fur et à mesure que le tournage progresse, l’actrice et son personnage fusionnent.

CHRONIQUE D’UNE LIAISON PASSAGèRE

de Emmanuel Mouret

Deux amants s’engagent à ne se voir que pour le plaisir, sans éprouver aucun sentiment amoureux. Lui est un homme marié, elle une mère célibataire : leur complicité est grandissante… Dans cette comédie dramatique, Sandrine Kiberlain et Vincent Macaigne se donnent la réplique.

Un certain regard

KURAK GÜNLER

de Emin Alper

Un jeune procureur général est muté dans la petite ville de Balkaya, en Turquie. Ses engagements politiques le rapprochent inévitablement de Murat, le propriétaire du journal local. Débute alors une impasse entre frustration sexuelle et isolement politique. Ce thriller psychologique politique est le premier film cannois du réalisateur Emin Alper.

© Memento Distribution – Gloria Films

Joyland

de Saim Sadiq

Joyland est le premier long-métrage du réalisateur pakistanais Saim Sadiq. Issu d’une famille patriarcale, un jeune fils rejoint secrètement un théâtre de danse érotique et tombe amoureux d’une artiste transgenre : ce début de relation entraîne un désir de rébellion dans toute sa famille…

LE BLEU DU CAFTAN

de Maryam Touzani

Halim et Mina, un couple marocain, tiennent un magasin traditionnel de caftan, dans la médina de Salé. Le couple vit avec le secret de l’homosexualité de Halim, mais l’arrivée d’un jeune apprenti et la maladie de Mina vont déséquilibrer leur quotidien… C’est le second long métrage de Maryam Touzani après Adam présenté en 2019 à Un Certain Regard et en compétition pour la Queer Palm.

RODEO

de Lola Quivoron

Julia, une jeune femme solitaire et descolarisée, fait la rencontre de Kaïs et de son clan de motards qui réalisent cascades et cambriolages. Elle intègre peu à peu ce groupe de marginaux, constitué majoritairement d’hommes, jusqu’à ce qu’un accident se produise, accompagné de menaces qui remettent en question sa place dans le groupe… Premier long-métrage de Lola Quivoron, la réalisatrice a travaillé avec Raphaël Vandenbussche, directeur de la photographie de Garçon Chiffon réalisé par Nicolas Maury, président de la Queer Palm en 2021.

QUINZAINE DES RéALISATEURS

FEU FOLLET

de João Pedro Rodrigues

Président du jury de la Queer Palm en 2013, révélé par son premier long métrage O Fantasma ou plus récemment réalisateur de L’Ornithologue, le cinéaste portugais João Pedro Rodrigues revient à Cannes, 13 ans après la présentation, en 2009, de Mourir comme un homme à Un certain regard. Son nouveau film, la comédie musicale Feu Follet, confirme son regard queer et singulier dans le cinéma contemporain. L’histoire d’un roi sur son lit de mort en 2069, année érotique, où une vieille chanson le ramène à des souvenirs lointains : le désir de devenir pompier, mais aussi celui du prince Alfredo et de sa rencontre avec Alfonso…

A MALE

de Fabián Hernández

En Colombie, Carlos a 16 ans et vit dans un foyer pour jeunes. Il doit affronter un rite de passage pour devenir un homme, dicté par des codes sociaux et moraux qui lui imposent un type de masculinité, le tout dans un environnement hostile et macho : les rues d’un bidonville de Bogota et la spirale de sa violence urbaine. Mais en privé, Carlos explore sa sensibilité et sa fragilité, ce que les « vrais hommes » ne peuvent montrer… C’est le premier long métrage du réalisateur Fabián Hernández.

© Medio De Contención Producciones / In Vivo Films

LA DÉRIVE DES CONTINENTS (AU SUD)

de Lionel Baier

Nathalie Adler est en mission pour l’Union Européenne en Sicile : chargée d’organiser la prochaine visite d’Emmanuel Macron et Angela Markel dans un camp de migrants, elle n’avait pas prévu l’arrivée de son fils Albert, militant engagé auprès d’une ONG, qui avait coupé les ponts avec elle depuis plusieurs années… Provoquant des retrouvailles détonantes au sein de ce voyage diplomatique. Le Suisse Lionel Baier s’entoure d’un casting français, canadien et suisse avec Isabelle Carré, Théodore Pellerin et Ursina Lardi.

LES CINQ DIABLES

de Léa Mysius

Vicky, une jeune fille marginale et solitaire, a un don : elle peut sentir et reproduire toutes les odeurs de son choix qu’elle collectionne dans des bocaux étiquetés, dont celle de sa mère Joanne. Mais lorsque Julia, la sœur de son père, fait irruption dans sa vie, l’élaboration de son odeur la transporte dans des souvenirs obscurs et magiques où elle découvre les secrets de son village… et de sa propre existence. Léa Mysius avait présenté son premier film, Ava, à la Semaine de la Critique en 2017 et a coécrit de nombreux scénarios, dont Des étoiles à midi de Claire Denis ou Les Olympiades de Jacques Audiard aux côtés de Céline Sciamma, lauréate de la Queer Palm en 2019 avec Portrait de la jeune fille en feu.

© Le Pacte – F Comme Film – Trois Brigands Productions

Courts métrages

Sélection officielle

Le feu au lac

de Pierre Menahem

⏱ 15′ – 🇫🇷 France

Sélection officielle

Gakjil

de Sujin Moon

⏱ 6′ – 🇰🇷 Corée du Sud

La cinef

LeFENG ZHENG

(the silent whistle)

de LI Yingtong

⏱ 18′ – 🇺🇸 Etats-Unis

La cinef

The pass

de Pepi Ginsberg

⏱ 15′ – 🇺🇸 Etats-Unis

La Cinef

Mumlife

de Ruby Challenger

⏱ 15′ – 🇦🇺 Australie

Quinzaine des réalisateurs

ARIBADA

de Simon(e) Jaikiriuma Paetau et Natalia Escobar

⏱ 30′ – 🇩🇪 Allemagne / 🇨🇴 Colombie

Quinzaine des réalisateurs

DES JEUNES FILLES ENTERRENT LEUR VIE

de Maïté Sonnet

⏱ 33′ – 🇫🇷 France

Semaine de la critique

LAS CRIATURAS QUE SE DERRITEN BAJO EL SOL

(Les Créatures qui fondent au soleil)

de Diego Céspedes

⏱ 16′ – 🇨🇱 Chili / 🇫🇷 France

Semaine de la critique

WILL YOU LOOK AT ME

de Shuli Huang

⏱ 20′ – 🇨🇳 Chine

Semaine de la critique

ON XERXES’ THRONE

de Evi Kalogiropoulou

⏱ 15′ – 🇬🇷 Grèce

Semaine de la critique

SWAN DANS LE CENTRE

de Iris Chassaigne

⏱ 25′ – 🇫🇷 France

Semaine de la critique

HIDEOUS

de Yann Gonzalez

⏱ 22′ – 🇬🇧 Royaume-Uni

Partenaires

Retrouvez-nous !